Obtenez un devis
Écrit par Shaina Vellone le 3 décembre 2021

Qui sont les courtiers en données, et quelles conséquences ont-ils sur la confidentialité?

Vous vous demandez peut-être comment les annonceurs ciblent leurs publicités si précisément par rapport à vos souhaits et désirs réels? Les courtiers en données en sont les principaux fautifs ou les principaux bienfaiteurs, cela dépend de la manière dont on voit les choses. 

Aussi connus sous le terme anglais « data broker », les courtiers en données collectent des renseignements personnels et les vendent ou en autorisent l’accès à de tierces parties. Ces informations peuvent être tirées de sources publiques ou privées.  

Bien que certains courtiers en données puissent être des acteurs individuels, le courtage de données est un secteur mature qui compte principalement de gros joueurs tels que Equifax, Lexis Nexis et Acxiom. En 2019, le secteur du courtage de données aux États-Unis était estimé à environ 200 milliards de dollars1. 

Le courtage de données progresse rapidement, en grande partie en raison des coûts en baisse des services de stockage des données et de l’essor des mégadonnées. 

Comment les courtiers en données recueillent-ils des informations? 

Étonnement, les courtiers en données peuvent obtenir très facilement des informations à partir de sources publiques et non publiques, pratiquement entièrement en ligne. Voici des exemples de sources dans lesquelles se fournissent les courtiers en données : 

Archives publiques : 

 

  • Listes électorales 
  • Réseaux sociaux 
  • Rapports des cours de justice 
  • Rapports d’accidents de véhicules automobiles 
  • Données de recensement 
  • Certificats de mariage, de naissance ou de décès 
  • Autres informations partagées publiquement en ligne, telles que sur des blogues ou dans des avis Google. 

 

Archives non publiques : 

 

  • Historiques de cartes de crédit 
  • Abonnements à des programmes de fidélité 
  • Historiques de navigation Internet 
  • Enregistrements de jeux vidéo 

 

Comment les informations sont-elles utilisées? 

 

Les courtiers en données rassemblent les données des consommateurs pour établir leurs profils. Ceux-ci sont ensuite vendus à des compagnies qui peuvent les utiliser pour créer des profils d’acheteurs, peaufiner leurs plans de marketing ou déterminer les pointages de consommateur2. 

 

Ces profils ne sont utilisés qu’à des fins de marketing. À l’origine, les courtiers en données servaient à établir des notes de solvabilité, et de nombreuses applications similaires de courtage de données reflètent cette histoire. Les prêteurs peuvent acheter des informations à propos des consommateurs auprès d’un courtier afin de déterminer quelles sont les chances pour qu’ils deviennent insolvables et ainsi ajuster le taux proposé. 

 

Comment le courtage en données est-il encadré? 

 

Bien que le courtage de données puisse paraitre contraire à l’éthique, cela ne signifie pas qu’il est illégal. Il n’existe pas de lois fédérales contre cette pratique aux États-Unis, et il n’existe que très peu de lois en la matière au niveau des États. En conséquence, les individus peuvent se retrouver confrontés à des défis insurmontables en voulant essayer de comprendre comment les courtiers en données recueillent et utilisent leurs informations. 

 

Pour s’assurer que leurs informations soient gérées en toute sécurité et dans le respect de la confidentialité, les individus dépendent de lois sur les données propres à différents secteurs, comme la Loi HIPAA3 (loi américaine sur l’assurance maladie) pour le secteur de la santé. Aux États-Unis, la Fair Credit Reporting Act4 est peut-être celle qui fait le plus mention des activités de courtage de données, mais sa portée se limite aux informations que les courtiers reçoivent des rapports de solvabilité des consommateurs. Les lois californiennes relatives à la confidentialité comprennent un registre des courtiers en données5 ainsi qu’une clause permettant aux consommateurs de demander à ce que les courtiers effacent leur dossier et ne les vendent pas à des tiers. 

 

Au Canada, les courtiers en données doivent se plier à davantage de règles. La Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (« LPRPDE ») encadre les courtiers en données qui rassemblent, utilisent et vendent des renseignements personnels à de tierces parties ainsi que les tierces parties qui achètent ces renseignements. Toutefois, il existe encore de nombreuses failles en matière de protection contre le courtage de données au Canada. 

 

Quels sont vos droits en matière de courtage de données? 

Il peut être déconcertant de savoir que nos données sont vendues sur un marché ouvert, surtout si l’on considère les sources de ces informations. Quels sont les moyens d’action des consommateurs face aux courtiers en données? 

La sensibilisation à la cybersécurité de manière générale peut aider les consommateurs à limiter les informations qu’ils fournissent aux courtiers en données. Les recommandations pour le renforcement de la cybersécurité6 que nous avons partagé pendant le mois de la sensibilisation à la cybersécurité sont utiles pour commencer. Ensuite, il peut être intéressant d’effectuer des recherches sur les informations que les courtiers traitent dans sa juridiction. Il est possible de les contacter directement afin de demander la suppression de son dossier, mais il faut faire attention à ne pas se faire mener en bateau. 

Une bonne connaissance des pratiques de cybersécurité peut minimiser votre exposition aux courtiers en données dès aujourd’hui. Contactez-nous dès maintenant afin d’obtenir un devis pour savoir comment vous préparer au mieux. 

 

 

Articles similaires

N'attendez pas.
Obtenez un devis aujourd'hui.

Sans frais 1 866-430-8166Obtenez un devis gratuit
Sécurisez votre entreprise aujourd'hui.
phone-handsetcrossmenu